Marie-Pierre Demarty

Mon savoir-faire n'a pas été formaté dans une école de communication. Il est l'aboutissement d'une somme de compétences et d'expériences, qui s'est forgée dans le journalisme puis dans la culture, mais aussi au fil de ma formation d'historienne, de mes voyages, de mes lectures, de ma curiosité, de mon constant désir d'apprendre et de comprendre...

Je mets à votre service mes qualités professionnelles : écoute, adaptabilité, créativité, rigueur, rapidité, confidentialité. Et bien sûr ma plume agile !

 

Je vis en Auvergne et je travaille à Clermont-Ferrand.

Je peux aussi me déplacer ou travailler à distance... mais toujours en proximité ou en connivence avec mes commanditaires.

 

Je travaille sous statut d'auto-entrepreneur (exonéré de TVA).

SIRET : 807 888 508 00023.

Comment naît une plume (autoportrait)

 

Le croiriez-vous ? À l’école, j'étais matheuse et je recevais régulièrement comme appréciation de mes rédactions « style clair mais un peu lourd ». Heureusement, écrire s'apprend. Les précieux préceptes de Maurice Deleforge, légendaire directeur des études de l’École supérieure de journalisme de Lille, ont affiné ma plume sans en raboter la clarté.

 

Dix ans de rédaction intensive dans les open spaces de la presse régionale ont largement peaufiné ce savoir-faire. Dans une même journée je couvrais la conférence de presse d'un grand patron, une assemblée générale de joueurs de pétanque, la prise de fonction d’un universitaire, quelques accidents, un conseil municipal, un spectacle… J’avais aussi, régulièrement, à relire, corriger et mettre en page les articles des collègues, avant d’aller me confronter aux redoutables pinaillages orthographiques de typographes chevronnés. Mon écriture y a gagné en efficacité, en précision et en rapidité.

 

Ajoutez, pour la culture générale, ma grande curiosité pour à peu près tout, ma boulimie de lecture, mes études d’Histoire et, pour jardiner l’ouverture d’esprit, des voyages dans des endroits aussi improbables que le Tadjikistan, l’Outback australien ou les abords du lac Baïkal.

 

Au tournant du millénaire, je me mets (pour quinze ans) au service de projets artistiques. Jamais moins de trois compagnies ou projets en parallèle. Assurer en même temps la gestion, la production, la communication, la vente des spectacles, la logistique des tournées, la veille juridique, la recherche de financements et quelques bricoles de plus. J’ai assuré, je crois, pas si mal.

 

Enfin, à la recherche d’un partage de bureau, j’ai eu vent du projet Épicentre Cowork. Il s’agissait d’imaginer un lieu où poser son ordinateur, mais aussi d'y trouver de l'émulation, des solidarités, des amitiés, des soutiens, des occasions de travailler à plusieurs, d'expérimenter des projets… J’ai foncé ! Depuis, nous avons créé cet endroit magique. J’y ai repris goût à l’écriture en m’emparant du blog. Et j’y ai trouvé toutes les conditions pour donner vie à un projet personnel autour de mes compétences d'écriture.

 

Ainsi est née, en novembre 2014, La plume agile.